top of page
  • Writer's pictureOlivier S.E. Courtois

Les 9 dysfonctionnements les plus courants des leaders d'aujourd'hui!

Depuis plus de 35 ans, j'ai été dirigé, coaché, conseillé, évalué, j'ai été leader, coach, évaluateur, mentor, consultant. Durant cette période, j'ai eu le privilège d'observer et d'expérimenter le meilleur, le moyen et le pire du leadership, dans diverses cultures organisationnelles et nationales, sur 5 continents différents.


Voici un résumé personnel - non exhaustif - de mes expériences personnelles - sans aucune prétention scientifique ou académique - de ce que j'appelle les 9 dysfonctionnements les plus courants du leadership, sans ordre particulier :


1 - Le manque de conscience de soi : certains leaders connaissent finalement mal leurs véritables moteurs et objectifs ; et ne mesurent pas pleinement l'impact de leurs actions sur ceux qui les entourent.

2 - Manque de construction de ponts : parfois, les leaders sont bien connectés avec des "thinkalikes" et des "lookalikes", mais leurs algorithmes les isolent des autres et les enferment dans leurs bulles. Ils manquent d'une perspective large et diversifiée.

3 - Mauvaise communication : leur communication consiste parfois en de longs silences ou produit beaucoup de bruit inutile. Ils ne racontent pas d'histoires engageantes et n'ont pas d'interactions honnêtes et régulières.

4 - Manque d'esprit de décision et de courage : ils ne prennent pas les bonnes décisions, au bon moment, par doute ou par peur d'être impopulaires. Ou bien ils les prennent tête baissée sans explication.

5 - Le manque d'inspiration ou d'énergie positive : certains dirigeants sont énergiques et enthousiastes. D'autres apparaissent comme de simples comptables ou experts en processus mais manquent d'énergie positive.

6 - Le manque de confiance : ils ne parviennent pas à créer un espace où les gens se sentent responsabilisés et en sécurité pour agir. Les collaborateurs ont peur de prendre des risques ou de donner un avis négatif.

7 - Manque de compréhension : un excès de confiance, une curiosité limitée ou une mauvaise capacité d'écoute les amènent à mal évaluer les situations et à ne pas fournir de réponses appropriées.

8 - Manque de vision : ils ne parviennent pas à donner de perspective à leurs équipes et l'horizon se limite à la fin du trimestre en cours.

9 - Manque de discipline et de concentration : ils sont pleins d'idées et proposent constamment de nouvelles initiatives, sans ordre ni priorité ; cela crée de la confusion et de l'épuisement.


Le leadership est un exercice complexe et souvent ingrat. Mon propos n'est pas de critiquer mais de nous aider à ouvrir les yeux sur nos pratiques conscientes ou inconscientes et à réajuster régulièrement notre approche.


Dans une prochaine publication, je partagerai une série de questions à se poser pour éviter ou atténuer ces dysfonctionnements ou du moins réduire leurs effets néfastes.



Comments


bottom of page