top of page
  • Writer's pictureOlivier S.E. Courtois

Calmer la situation: un must pour les leaders!

Alors que l'année touche à sa fin, la pression est forte. Tandis que les affaires reprennent - parfois de façon spectaculaire - et que la fin de l'année approche, le personnel restant est sous pression. Certains y voient un élément déclencheur pour démissionner, ce qui n'arrange pas la situation.


Le recrutement de personnel supplémentaire est lent : les entreprises sont prudentes et certaines professions sont en pénurie. Les chasseurs de têtes connaissent l'une des meilleures années de leur histoire.


Dans ce contexte, le rôle des leaders est plus que jamais essentiel. Lorsque le vent se lève, la moindre erreur de navigation peut avoir de graves conséquences.


Il en va de même pour le leadership : sous pression, l'erreur n'est pas permise. Néanmoins, les leaders sont eux-mêmes sous pression, et par conséquent, leurs comportements habituels changent. Une pause est indispensable.


Mais est-il approprié pour les leaders de faire une pause au milieu de la course ?


A mon avis, elle est essentielle pour trois raisons :


- Les courtes pauses d'adaptation avec les équipes permettent de réduire le taux d'adrénaline et de garder la tête froide ; elles aident à calmer le jeu ;


- Elles permettent de garder un contact humain avec les équipes, ce qui sera plus que bienvenu lorsque les concurrents tenteront de séduire vos talents ;


- Ils permettent au dirigeant de voir au-delà de la ligne d'arrivée à court terme, et d'anticiper le moyen et long terme. Gouverner, c'est prévoir !


Prenons le temps de nous asseoir avec nos collaborateurs (et avec nous-mêmes), et de faire preuve de leadership au sens noble du terme !



Comentários


bottom of page