top of page
  • Writer's pictureOlivier S.E. Courtois

Un mauvais investissement vaut mieux qu'une bonne dépense !

Tout d'abord, permettez-moi de vous souhaiter une merveilleuse année 2023. Que cette année vous apporte ce que vous voulez ou mieux encore ce dont vous avez besoin !

C'est le moment des bonnes résolutions. Voici quelques idées à explorer afin de définir vos axes de changement pour l'année 2023. Quatre piliers vous aideront à avancer : la santé, le savoir-faire, les finances et l'état d'esprit.

La santé. Quand on a la santé, on a envie de mille choses. Quand on ne l'a pas ou plus, nos désirs se réduisent à recouvrer la santé. Elle est donc un bien précieux. La santé s'aborde

sur trois fronts : le sommeil, l'alimentation et l'exercice physique. Comment

dormez-vous ? Que mangez-vous et buvez-vous ? Bougez-vous plus de 30 minutes

par jour ?

Le savoir-faire. De quelles compétences ou qualités aurez-vous besoin pour atteindre vos objectifs à moyen et long terme ? Quel est le déficit que vous devez combler ? Comment pouvez-vous y

parvenir ? Sur quoi allez-vous vous concentrer cette année ?

Les finances. L'argent ne résout pas les problèmes, sauf les problèmes financiers. Quelle stratégie voulez-vous consolider ou développer pour augmenter vos revenus (ou réduire les dépenses

inutiles) ? Une fois que vous l'avez gagné, comment allez-vous le faire fructifier ? Pour éviter le syndrome du puits sans fin : plus les revenus sont élevés, moins l'épargne est importante.

L'état d'esprit. Nous sommes la résultante de nos habitudes. Bonnes et mauvaises. Quelle discipline ou habitude allez-vous éliminer, mettre en place ou renforcer pour atteindre vos objectifs? Dans la dynamique du changement, il existe deux grands ennemis : les sollicitations de la vie quotidienne et la résistance au changement de comportement. Comment allez-vous éviter ces deux pièges ?

Ces objectifs ont plus de chances d'être atteints à trois conditions :

- Ils doivent venir de l'intérieur et correspondre à quelque chose qui vibre en vous. Les objectifs imposés par une pression sociale ou extérieure ont plus de chance d'être démotivants. Demandez-vous : « Est-ce que je le veux vraiment ? », « Suis-je prêt à en payer le prix ? », « Pourquoi est-ce que je veux atteindre cet objectif ? » avant de confirmer votre objectif.

- Assurez-vous de vous fixer un objectif clair et spécifique, suffisamment tangible pour que vous puissiez vous y tenir. Plus vous pouvez vous visualiser en train d'atteindre l'objectif, plus vous

avez de chance de l'atteindre. Choisissez un seul objectif avec un effet de levier maximal plutôt que plusieurs objectifs différents.

- Mettez un pas devant l'autre, puis recommencez. Tout comme la réalisation d'objectifs de groupe, la réalisation d'objectifs personnels exige la répétition, une discipline d'exécution et un suivi étroit. C'est dans la répétition que l'habitude se développe et que les chances de résultats sont multipliées.

Alors, êtes-vous prêt à investir dans votre avenir ou allez-vous dépenser votre temps en pilote automatique ? Le choix vous incombe !

Je terminerai par la réaction d'un dirigeant que j'ai coaché cette année : « Je n'ai qu'un seul regret, Olivier. Celui de ne pas avoir eu ce coaching plus tôt dans ma vie. D'ailleurs, je vais suggérer à mon fils de vous contacter également ». L'apport extérieur d'un coach professionnel peut effectivement s'avérer très utile pour aider à rester sur la bonne voie!

Bonne année 2023 ! À bientôt !


Comments


bottom of page