top of page
  • Writer's pictureOlivier S.E. Courtois

La méconnaissance de soi: le plus gros dysfonctionnement chez un leader?

Dans le cadre de mes recherches sur les 7 dysfonctionnements les plus courants du leadership, j'ai eu le plaisir de faire un discours d'ouverture dans une banque internationale cette semaine.


Les 7 dysfonctionnements sont très intéressants lorsqu'on examine leurs conséquences à trois niveaux :


- L'efficacité du leadership et l'impact des dysfonctionnements sur la performance, la motivation et la culture organisationnelle.

- La gestion de carrière, et le risque de déraillement de carrière et de transitions ratées.

- La transformation de l'entreprise et le manque potentiel d'adhésion des parties prenantes en raison d'un manque de leadership.


A la fin de cette conférence, j'ai eu l'occasion de réaliser une petite enquête informelle après avoir présenté les 7 dysfonctionnements. Selon vous, quel est le dysfonctionnement le plus courant qui a le plus d'impact sur l'efficacité d'un leader, sa réussite professionnelle et sa capacité à transformer l'organisation ?


Près d'un tiers des répondants ont cité la méconnaissance de soi comme le dysfonctionnement le plus important. Venaient ensuite la mauvaise communication, la méfiance et la dispersion.


Comme l'a dit Carl Jung, "l'humanité souffre d'un immense manque d'introspection".

Beaucoup d'entre nous passent naturellement beaucoup de temps à se confronter au monde extérieur, à en analyser les mécanismes et les codes, et à travailler d'arrache-pied sur les écarts entre la personne idéale que nous voulons devenir et ce que nous sommes réellement.


Par manque de temps, de clés de compréhension, de courage ou d'intérêt, nous passons beaucoup moins de temps à essayer de nous comprendre nous-mêmes. Pourtant, c'est l'œuvre de toute une vie et une condition essentielle pour notre réussite. Construire une carrière et une vie sur nos forces et gérer le risque de nos faiblesses, plutôt que de passer notre vie à combattre nos faiblesses et à considérer nos forces comme acquises.


L'autre jour, un Vice-président d'un grand groupe me disait : "Olivier, je crois que je me connais assez bien ! Je lui ai répondu : "Peux-tu me dire quelles sont tes 5 valeurs clés, celles qui guident tes décisions et déterminent ton destin ? Là, comme ça?" ! Il m'a dit qu'il avait besoin d'un peu de temps pour y réfléchir. Comment se fait-il que nous connaissions par cœur le cours de l'action de notre entreprise, mais que nous ayons besoin de temps pour réfléchir à une question clé ? Et je ne parle que des valeurs. Un des nombreux aspects de la conscience de soi.


La régénération en tant que leader implique un voyage personnel de découverte de soi. C'est une quête sans fin, à prendre au sérieux, mais tellement essentielle et gratifiante !


Comments


bottom of page