Search
  • Olivier S.E. Courtois

Gestion des conflits: la nouvelle norme dans le capitalisme des parties prenantes?

👉 Maximiser la valeur pour les actionnaires Ă©tait LA prioritĂ©. Aujourd'hui, les intĂ©rĂȘts de toutes les parties prenantes doivent ĂȘtre Ă©quilibrĂ©s. Mais comment cela est-il possible ?


👉 Dans un collectif, composĂ© d'intĂ©rĂȘts multiples et individuels, tracer une voie commune vers un objectif commun et fĂ©dĂ©rateur est difficile mais pas impossible.


👉 Mais que se passe-t-il lorsque ces individus doivent embrasser des intĂ©rĂȘts multiples, potentiellement conflictuels, tous d'Ă©gale importance (clients, actionnaires, salariĂ©s, sociĂ©tĂ©, planĂšte) ?


👉 A tous les niveaux, cela entraĂźne inĂ©vitablement des conflits d'intĂ©rĂȘts et de prioritĂ©s.


👉 Conflits avec les autres, car cela nĂ©cessite des arbitrages permanents sans " Nord " clair.


👉 Conflits avec soi-mĂȘme, car chaque individu est laissĂ© seul face Ă  ses propres paradoxes.


👉 Quelles pourraient ĂȘtre les consĂ©quences de ces tensions, de cette dispersion potentielle, sur les rĂ©sultats attendus par chaque acteur concernĂ© ?


👉 Sera-t-il possible de faire fonctionner un collectif en mettant tous les paramĂštres sur un mĂȘme pied d'Ă©galitĂ© ?


👉 Et si oui, quel est l'impact que cette Ă©volution aura sur le profil des leaders dont nous aurons besoin.


👉 La gestion des conflits pourrait devenir une compĂ©tence trĂšs recherchĂ©e dans les annĂ©es Ă  venir !


#leadership #stakeholdercapitalism #capitalismedespartiesprenantes


1 view0 comments